EDITO - La croissance du Big Data tient à son rôle majeur dans la transformation numérique

En 2019, le Big Data pèsera plus de la moitié du marché de l’analytique. Et ce changement-là est visible dès maintenant. Selon les chiffres d’une enquête que nous avons réalisée pour Gfi Informatique, dont le Livre blanc sera dévoilé en avant-première lundi sur le salon Big Data Paris, les entreprises ont dépassé le stade du « proof of concept ». Par exemple, plus de la moitié ont construit ou sont en train de réaliser un environnement d’exploration des données, de type « data lake ». La prise de conscience de l’importance critique de la donnée pour le business a eu lieu. Il s’agit désormais de valoriser au mieux cette donnée, pour des projets opérationnels (croissance du chiffre d’affaires, réduction des coûts…) mais aussi et surtout pour un projet stratégique : réussir sa transformation numérique.

La donnée est le levier qui permet d’atteindre cet objectif : grâce à de nouveaux moyens de stockage et de traitement algorithmique, l’analyse des données offre de multiples usages nouveaux, qu’il s’agisse de données clients, données de produits, données issues des machines… Les usages les plus courants concernent l'affinage des propositions commerciales, l’optimisation de son activité et la création de nouveaux services. Autant de domaines qui transforment la façon dont l'entreprise agit au quotidien. Notre étude montre ainsi que deux tiers des projets de transformation s’appuient essentiellement sur la donnée.
 
Hadoop et « machine learning » mis en œuvre au ministère de l'Économie et des Finances

Pour le ministère de l'Économie et des Finances, par exemple, qui nous fait l’honneur de témoigner dans ce Livre blanc, le passage au Big Data était une obligation pour continuer sa mission de lutte contre le blanchiment d'argent et même redoubler d’efficacité face à la numérisation de l’économie - tout en maîtrisant ses coûts. Ce ministère explique ainsi que Hadoop et le « machine learning » sont des armes indispensables pour contrer l’imagination des fraudeurs.

Si chaque année, le salon Big Data Paris rencontre le succès, ce n’est pas que le Big Data en soi déplace les foules. C’est que le Big Data devient une composante essentielle de l’arsenal technologique des entreprises qui souhaitent réussir leur adaptation, voire leur transformation, à l’économie numérique. Reste que si les entreprises sont désormais convaincues, elles manquent de repères pour passer à la mise en œuvre. Ce qui se traduit dans nos chiffres par un taux de croissance annuelle moyen supérieur à 36% pour les offres de services autour du Big Data. Les ESN à même d’emmener leurs clients sur ce chemin, par leur compréhension des capacités de la ‘data science’, leur connaissance de l’écosystème et leur expertise technologique seront les mieux positionnées - non seulement pour bénéficier de ce marché du Big Data, mais aussi pour accompagner leurs clients tout au long de leur programme de transformation numérique.

>> Pour en savoir plus sur cette thématique
ETUDE BIG DATA SURVEY 2015

Commentaires

Publier un nouveau commentaire