SIRH - Les éditeurs facilitent le passage des entreprises à la Base de données unique (BDU)

Depuis le mois de juin 2014, les entreprises de plus de 300 personnes ont l’obligation de produire une BDU (Base de données unique). Cette BDU se substituera au 31 janvier 2016 à tous les rapports et informations transmis par l’employeur de manière récurrente au comité d’entreprise (CE).

 

La BDU, qu’est-ce que c’est ?

La BDU est un document conçu pour faciliter l’appropriation d’informations stratégiques par les employeurs et les élus.

Cet outil permet à la fois de donner une vision globale de l’activité de l’entreprise, tout en centralisant l’ensemble des informations mises à disposition des comités d’entreprises et institutions représentatives du personnel.

Selon Cegedim SRH, la BDU servira notamment de support à divers domaines :

- la préparation pour la consultation du CE sur les orientations stratégiques de l’entreprise et leurs conséquences sur l’activité, l’emploi,

- l’évolution des métiers et des compétences,

- l’organisation du travail,

- le recours à la sous-traitance, à l’intérim, aux contrats temporaires et aux stages.

 

Pour accompagner les entreprises dans cette démarche, plusieurs éditeurs ont déjà développé une offre ou des services dédiés.

ALCUIN propose un partenariat innovant avec Vaughan Avocats. Les deux acteurs s’associent pour lancer un outil unique de base de données. L’offre permet à la fois d’offrir une vision globale de l’activité de l’entreprise, tout en centralisant l’ensemble des informations devant être mises à disposition des comités d’entreprise et institutions représentatives du personnel. Les deux partenaires se sont répartis les rôles :

- Alcuin prend en charge le développement de l’applicatif et de la réflexion relative à l’ergonomie et à la facilité d’utilisation de l’outil.

- Vaughan Avocats a construit les indicateurs et validé l’application.

 

Trois éléments sont mis en avant dans le cadre de cette offre commune :

- intervention des avocats experts dans la construction des indicateurs et validation de l’application

- possibilité de rattacher des fichiers aux indicateurs (les anciens fichiers déjà transmis aux IRP)

- possibilité d’ajouter des indicateurs personnalisés (les indicateurs déjà transmis aux IRP)

 

ALTAYS, de son côté, a conçu une solution spécifique pour gérer les BDU des grandes entreprises. Cette dernière commercialisée en mode SaaS s’installe en quelques jours. Paramétrable selon les spécificités de chaque entreprise, l’offre est évolutive en fonction de la législation ou des modifications liées aux usages.

Pour répondre à un haut niveau de sécurité, Altays propose plusieurs paliers d’accès disponibles et paramétrables sur simple demande. La confidentialité des données est également garantie par la traçabilité des accès et des consultations.

 

CEGEDIM SRH annonce la mise à disposition d’une solution d’accompagnement pour la mise en place de la BDU. Cette offre dédiée, repose sur la plateforme phare TEAMSRH. Cette dernière permet, en effet, de produire et de gérer directement les indicateurs suivants : type de contrat, âge moyen, tranches d’âges, rémunération moyenne, tranches de rémunération, sexes, catégorie socio-professionnelle, ancienneté moyenne, catégorie bilan social, emploi.

L’hébergement de la BDU de Cegedim SRH répond aux enjeux imposés par la loi de l’archivage, de la disponibilité et de la mise à jour régulière des données. Ses principaux avantages :

  • Intégration directe des indicateurs correspondant à l’arborescence légale de la BDU (décret d’application n° 2013 – 1305 du 27 décembre 2013°
  • Mise à jour à la fréquence imposée (au moins une fois par trimestre)
  • Historique sur 36 mois, permettant l’extraction des données rétrospectives
  • Filtre Société/Etablissement et Consolidation Groupe/Société pour affiner les rapports
  • Sous-totaux par indicateur
  • Export Excel permettant de retravailler facilement les données
  • Possibilité d’insérer des liens vers d’autres documents via un portail RH
  • Respect de la confidentialité des données au travers d’un portail RH.

 

L’offre d’autres acteurs sera probablement présentée dans les prochains mois. Toutes les entreprises qui emploient plus de 300 personnes ont, en effet, déjà l’obligation de calculer ces indicateurs et de les mettre à disposition du CE dans un endroit unique.

 

>> Pour en savoir plus sur cette thématique

Les outils d'aide à la décision au service de la DRH

Toutes nos Etudes RH

 

 

Commentaires

Publier un nouveau commentaire