TRANSFORMATION NUMÉRIQUE - L'entreprise de demain sera digitale

L’émergence des nouvelles technologies - objets connectés, cloud, big data, robotique… - transforme le paysage dans lequel les entreprises évoluent. Pour aider les PME/ETI à construire l’entreprise de demain, Visiativ et Dassault Systèmes ont conçu le premier congrès national baptisé « Entreprise du futur ». Organisé à Lyon, le 14 janvier 2016, il a réuni plus de 1 200 décideurs, une trentaine de partenaires et 23 entreprises futuristes autour de la transformation numérique.

Le numérique est aujourd’hui un enjeu stratégique pour toutes les entreprises. Cette révolution bouleverse le paysage économique et constitue un potentiel considérable de croissance et d’emplois pour toutes les organisations et tout particulièrement pour les PME/ETI qui constituent l’essentiel du tissu économique national. Pour assurer leur pérennité, les dirigeants des PME/ETI ont tout à fait conscience qu’ils doivent repenser leur stratégie, leur business model et faire évoluer leur organisation. Mais contrairement aux entreprises du CAC 40, ils souffrent souvent d’un manque de moyens et de structures d’accompagnements adaptées.

Pour les aider à appréhender cette transition, l’éditeur et intégrateur Visiativ et le numéro un français du logiciel Dassault Systèmes ont uni leurs expertises pour organiser le premier congrès national baptisé « Entreprise du futur ». Dédié à tous les décideurs de PME et ETI, engagés dans la transformation numérique, cet évènement national a réuni plus de 1 200 participants, venus appréhender les nouvelles technologies, anticiper la transformation de leur entreprise et identifier les premières actions à initier.

Passer du technologique au pragmatique

« Le numérique, placé au cœur de la stratégie d’entreprise, est un formidable accélérateur de croissance. Mais pour créer l’entreprise du futur, il faut aujourd’hui passer du technologique au pragmatique. En organisant ce congrès, résolument orienté usages, notre ambition était de montrer que devenir une smart entreprise, ce n’est pas si compliqué que cela », explique Laurent Fiard, PDG du groupe Visiativ et président du MEDEF Lyon-Rhône.

« Nous sommes entrés dans une économie où l’innovation et l’expérimentation sont permanentes. Il est essentiel de replacer l’utilisateur au centre des systèmes car c’est lui désormais qui a le pouvoir en inventant les processus de demain », ajoute François Bichet, Chief Technology Strategist de Dassault Systèmes.

Pour rendre les entreprises plus compétitives, plus « smart », Visiativ et Dassault Systèmes travaillent depuis de nombreuses années en partenariat autour de Moovapps, une plateforme collaborative et sociale spécialement conçue pour permettre à ses utilisateurs d’aborder les enjeux de la transformation numérique tout en capitalisant sur leur système d’information déjà en place : gestion commerciale, relations clients, conception et gestion des produits, réseau social d’entreprise, etc.

Utilisée pour concevoir des solutions en co-innovation avec les entreprises clientes, cette plateforme permet d’exploiter la collaboration étendue à tout l’écosystème de l’organisation. Elle décharge les collaborateurs des tâches à faible valeur ajoutée, mais elle favorise aussi une plus grande proximité avec les clients grâce au développement de nouvelles relations en mode omni-canal.

Selon Visiativ, 15 000 entreprises auraient ainsi déjà été sensibilisées à cette industrie 4.0 et plus de 2 000 seraient déjà accompagnées dans leur révolution numérique. Dassault Systèmes, de son côté, dispose d’un portefeuille de « solutions-expériences » particulièrement fourni dans une douzaine d’industries : équipements industriels, finance et services, biens de consommation, sciences de la vie, distribution, transport, etc.

Parcours thématiques et retours d’expérience

Organisé sur une journée, ce premier congrès sur l’Entreprise du futur était articulé autour de trois grands parcours thématiques : le numérique pour atteindre l'excellence industrielle, le dirigeant au cœur de la stratégie digitale et le DSI pour accompagner la stratégie.

Chaque parcours était ponctué par le témoignage de nombreux dirigeants de PME et ETI (une quarantaine au total), tous engagés dans la transformation numérique, comme Babolat, le leader mondial de la raquette de tennis, désormais connecté à tous ses clients professionnels à travers un site e-commerce B-to-B, le chocolatier Weiss, qui réinvente le design de ses tablettes de chocolat en plaçant le consommateur au cœur de sa démarche d’innovation ou encore MG-Tech, concepteur de lignes de conditionnement qui, en standardisant tous ses process, a réussi à prendre une réelle avance sur ses concurrents…

Le congrès se voulait également un lieu de rencontre et d’échanges. Avec une centaine de tables rondes collaboratives favorisant le retour d’expérience, on peut dire que le pari était plus que réussi. « L’objectif était vraiment de montrer que l’entreprise de demain ne sera pas que physique mais sera également digitale. Il appartient aux chefs d’entreprises d’anticiper la numérisation des modèles économiques traditionnels, de s’adapter ou de disparaître », prévient Laurent Fiard.

Un espace futuriste tourné sur le made in France

Pour illustrer la transformation numérique, les organisateurs du congrès avaient également réuni 23 entreprises futuristes venues présentées leurs savoir-faire et leurs innovations « made in France » autour de six thématiques clés : les objets connectés, le cloud, la mobilité, le Big Data, les réseaux sociaux et l’impression 3D. Et parmi elles, quatre ont été primées dans différentes catégories.

La récompense « Mobiliser les collaborateurs » a été attribuée à la société Sewosy, qui fabrique et commercialise des solutions de verrouillage électrique et électromagnétique des portes, pour son projet numérique consistant à insuffler un esprit de team-bonding à ses équipes. Un second prix pour « Dynamiser l’innovation » est revenu à Rexroth (Bosch Group) pour son application d’optimisation du contrôle de la qualité SmartEyes utilisant des Google Glass ; Wandercraft, également « Coup de coeur du public », a été distingué dans la catégorie « Appréhender les technologies » pour son projet d’exosquelette innovant, intuitif et facile d’utilisation, destiné aux personnes ayant des problèmes de mobilité. Coved, filiale propreté du groupe Saur, a remporté le prix « Réinventer la proximité client et partenaires » grâce à ses camions bennes connectés, reliés à son centre d’analyse et d’expertise des données.

Un partenariat avec l’EMLYON Business School

En marge de cette journée, Visiativ a également annoncé un partenariat stratégique avec la EMLYON Business School (3 500 étudiants représentant 80 nationalités sur quatre campus : Lyon, Saint-Étienne, Casablanca et Shanghai) pour accompagner la transformation digitale des entreprises. Ils créent ensemble un Think Tank « ETI Transformation 2030 » qui vise à « accompagner les ETI dans la transformation digitale et organisationnelle, y compris dans les enjeux de gouvernance », indique Bernard Belletante, directeur général d'EMLYON.

Les deux partenaires lancent également un Master spécialisé « Transformation digitale des organisations » qui sera opérationnel à la rentrée 2016.

Rendez-vous en 2017
Fort du succès de ce premier congrès - les organisateurs ont dû refuser du monde pour des raisons de sécurité - Visiativ réfléchit déjà à la deuxième édition d’Entreprise du Futur prévue pour janvier 2017.

 

>> Pour en savoir plus sur cette thématique
Découvrez notre Pack Numérique : une boîte à outils pour vous aider à accompagner la transformation numérique de votre entreprise et devenir l’expert des technologies du SMACs (Social, Mobilité, Analytics, Cloud, sécurité) afin d’apporter les solutions qui répondent aux enjeux et aux problématiques de vos directions métiers.

>>> Télécharger la brochure Pack Numérique
 

Commentaires

Publier un nouveau commentaire