Résultats de la 1ère enquête de satisfaction des utilisateurs français d’ERP et de progiciels de gestion

En janvier 2014, le CXP, en partenariat avec ERP-INFOS, lançait une grande enquête de satisfaction auprès des utilisateurs français d'ERP.

Cette enquête portait sur l'utilisation du logiciel mais aussi les services d'intégration, de maintenance, de formation, etc.

 

Les principaux enseignements de l'enquête

- Plus d'un ERP sur deux est âgé de 5 à 10 ans (54 %) et près d'un tiers (29 %) est installé depuis plus de 10 ans. Seules 16 % des installations datent de moins de deux ans. Le parc logiciel est donc âgé et reste hébergé dans l'entreprise dans plus des trois quarts des cas (77 %). 
 
- Sur le plan fonctionnel, les entreprises ont en moyenne déployé 5 modules, les deux modules le plus souvent déployés étant la comptabilité et les achats, dans 73 % des cas chacun. Suivent la gestion commerciale (67 %), la gestion financière (51 %) et la gestion de production (43 %). 
 
- Le déploiement d'un projet sur deux n'a pas dépassé une année (51 %). Mais pour un projet sur cinq, le déploiement a nécessité plus de deux ans et 10 % des projets ERP ont duré plus de trois ans. En revanche, les délais initialement prévus n'ont été respectés que dans 35 % des cas. 
 
- Côté coûts, ils sont très variables et oscillent entre moins de 100 k€ et plus d'un million d'euros. L'enquête établit un lien de corrélation fort entre la taille de l'entreprise et le coût de son projet ERP. Le budget initial n'a été respecté que dans 29 % des cas. 
 
- L'enquête portait aussi sur le degré de satisfaction des entreprises vis-à-vis de leur ERP. Il était demandé de noter différents critères sur une échelle de 0 à 10. La fiabilité du progiciel arrive en tête, avec 7/10, talonnée par la richesse fonctionnelle, qui décroche 6,86/10. En revanche, la possibilité d'utiliser le progiciel en mobilité est plutôt mal notée, avec 4,91/10.
 
- En ce qui concerne l'intégrateur, les répondants demeurent critiques et lui attribuent des notes oscillant autour de 6/10 : elles varient entre 5,72 pour le pilotage du risque projet et 6,86 pour le degré de maîtrise du logiciel par les consultants.
 
- Concernant les bénéfices enregistrés, le point le plus souvent cité est l'amélioration de la productivité des salariés, pointée par 70 % des répondants. Suivent la confiance dans le fournisseur et l'amélioration de la collaboration interne (68 % chacun) et la rationalisation des dépenses de l'entreprise (60 %). La contribution du logiciel aux performances de l'entreprise est estimée comme étant très forte ou forte dans plus de la moitié (53 %) des cas.
 
 
Avec la participation de : 

 

 

> Télécharger la présentation des résultats de l'enquête

 

Méthodologie

L'enquête a été réalisée en ligne, via un questionnaire électronique disponible en janvier et février 2014. Plus de 433 réponses ont été acceptées, dont 324 effectivement validées. L'étude a ciblé les utilisateurs de progiciels ERP en France, issus d'entreprises de toutes tailles et de tous secteurs d'activité. 38% des répondants travaillent dans des entreprises de moins de 100 salariés, un quart dans des entreprises de 200 à 500 salariés et un quart dans une entreprise de moins de 500 à 1500 salariés. Les deux secteurs d'activité les plus représentés sont l'industrie (36 %) et les services aux entreprises (25%). Les deux principaux métiers des répondants sont DSI (33%) et chef de projet (20%) ; 7 répondants sur 10 sont des décideurs et 92% des répondants ont participé au choix de l'ERP.