Acquisition de Soft Computing par Publicis : quelles synergies possibles ?

Rappel du fait
 
Soft Computing et Publicis Groupe annoncent l’acquisition par Publicis Groupe de 82,99 % du capital de Soft Computing, sur la base d’un prix de 25 euros par action, soit pour environ 43,4 millions d’euros. Cette acquisition fait suite à la levée de l’ensemble des conditions suspensives relatives aux accords signés en décembre 2018 avec les principaux actionnaires de Soft Computing. Elle sera suivie par le dépôt par Publicis Groupe d’un projet d’offre publique obligatoire portant sur les actions Soft Computing non encore détenues par Publicis Groupe, au même prix par action de 25 euros. Ce projet d’offre demeure soumis à l’examen de l’Autorités des Marchés Financiers qui appréciera sa conformité aux dispositions législatives et réglementaires applicables. 
 
Rappelons que Soft Computing est une ESN (Entreprise de Service Numérique) française spécialiste du digital, du marketing et de la data qui bien qu’ayant des clients internationaux, est toujours restée basée dans l’hexagone (Paris et Lille).
 
De son coté, Publicis, société à l’origine française et spécialiste de publicité et communication, est devenue un groupe international spécialiste du marketing, de la communication et de la transformation digitale. Présent sur toute la chaîne de valeur du conseil à la création et la production, Publicis Groupe met au service de ses clients une organisation transverse. Ses expertises s’articulent autour de quatre grands pôles : Publicis Communications, Publicis Media, Publicis Sapient et Publicis Health. Le groupe a procédé au cours des dernières années à de multiples acquisitions (des sociétés de conseil telles que Xebia France en 2018 ou encore Convonix en 2013, mais aussi des agences de marketing, communication et création de contenu telles que One digital en 2018, Sapient en 2015, Match Media en 2015, Relevant 24 en 2015, etc.).
 
Ainsi d’après nos chiffres, Publicis est devenue la 3ème ESN (Entreprise de Service Numérique) en Digital Customer Experience derrière Cap Gemini et Accenture et devant IBM.
 
L’avis de teknowlogy Group (Par Laurence Dubrovin)
 
Quelles synergies possibles entre un grand groupe publicitaire international et une ESN française spécialiste du marketing digital ?
 
Voir un grand groupe publicitaire international acquérir une société de services française spécialiste du marketing digital peut surprendre au premier abord. Mais Publicis n’en est pas à sa 1ère acquisition du genre (il les a même multipliées) et à y regarder de plus près, des synergies apparaissent clairement entre les 2 entités même si leurs tailles ne sont pas comparables : 
 
Soft Computing est fort de 32 ans d’expérience sur les domaines du digital, du marketing et de la data. Ses experts  sont essentiellement des data scientists, des digital marketers, des business analystes et des spécialistes IT. Toujours innovant, il est à la pointe des outils de transformation numérique tels que la data science, l’intelligence artificielle, le machine learning ou encore l’IoT.
Même si la taille de Soft Computing (plus de 400 experts et 200 clients) aurait pu le pousser à l’international, cette ESN est restée française, basée à Paris et Lille, tout en ayant des clients internationaux (avec plus de 20% de son CA à l’international).
Les missions principales de Soft Computing sont d’accompagner les clients à tirer parti de la valeur de leurs données, d’augmenter leur audience et leur ROI sur les media, d’enrichir l’expérience de leurs propres clients, enfin de développer leur valeur client.
La connaissance et la maitrise de Soft Computing des secteurs du retail, de la finance et des services intéressent sans aucun doute aussi Publicis Groupe.

C’est donc particulièrement sur ces points que les synergies avec Publicis apparaissent. Soft Computing va se voir doté de nouveaux moyens pour devenir véritablement un acteur du marketing digital international. La présence internationale de Publicis va l’aider à se déployer plus facilement et rapidement.

 
De son coté, rappelons que Publicis Groupe a 93 ans d’existence, est présent dans plus de 100 pays et compte près de 80 000 collaborateurs. Acteur mondial d’origine française, spécialiste de marketing et communication, il s’est peu à peu investi dans la transformation digitale des entreprises. 
 
Ainsi, les missions et compétences de Soft Computing vont venir enrichir l’expertise de Publicis Groupe en France dans les domaines de la Data et du Marketing, ce dernier s’inscrivant en partenaire de la transformation numérique de ses clients.
 
Voici donc un nouvel exemple de modèle disruptif d’acquisition comme il y en eut d’autres (comme par exemple en 2017 l’acquisition par l’opérateur télécom Orange de l’ESN Business&Décision, spécialiste de BI/Big data, CRM/CxM et MDM). Ceci s’explique en particulier parce que la transformation numérique des entreprises requiert d’une part de multiples compétences métier (marketing digital, communication, social, etc.) mais aussi techniques (maitrise de la data, connaissances autour de l’IA, etc.) et enfin organisationnelles (en particulier dépasser les frontières et regarder ce qui se fait de mieux à l’international). De ce point de vue, le devenir de ce fleuron français du marketing digital qu’est Soft Computing désormais sous le giron d’un grand groupe publicitaire international sera particulièrement intéressant à suivre dans les mois et années à venir.

Commentaires

Publier un nouveau commentaire