EDITO - De l'intérêt des clubs utilisateurs

Echange d'expériences, de bonnes pratiques, découverte de visions différentes, remontée d'informations à l'éditeur, influence sur les développements à venir... tels sont les termes qui reviennent le plus souvent pour qualifier l'utilité d'un club utilisateurs. Il existe quasiment autant de clubs que de solutions, qui fonctionnent de manière assez différente les uns des autres. Mais quid de l’indépendance de ces derniers ?

La démarche de création d'un club utilisateurs d'une solution de gestion telle qu'une suite applicative, un ERP, un CRM ou une solution de BI par exemple part généralement de la volonté de l'éditeur, qui réalise que l'existence d'un tel club lui rendrait bien service pour bénéficier de plus de proximité et d'échanges avec ses clients. Il n'y a pas de génération spontanée de clubs utilisateurs !

Partant, le financement initial du club repose sur l'éditeur, qui va au minimum fournir les fonds pour lancer l'activité et de ce fait tuer dans l'œuf l'indépendance de la structure. Par la suite, le degré d'indépendance financière du club va dépendre du degré de mainmise que l'éditeur souhaite conserver sur lui.

L'indépendance en général passe bien avant tout par l'indépendance financière. Mais d'autres aspects peuvent rendre ou conserver un club dépendant : le soutien logistique, comme la tenue des réunions du club au sein même des locaux de l'éditeur ou encore une présence par trop appuyée d'intervenants de l'éditeur lors des colloques du club en sont quelques exemples. Souvent présentés comme des intervenants de choix, ils profitent de leur intervention pour faire l'apologie de leurs solutions, qui ne peuvent qu'être innovantes et visionnaires...

D'autres procèdent différemment, mais il existe toujours un certain degré de partenariat entre un éditeur et son club. Pour Gwenhaël Hébert, par exemple, présidente du club utilisateurs Qualiac, une structure financée par les adhésions de ses membres, « il importe d'être indépendant, même si on a une relation de partenariat avec l'éditeur ». Le partenariat en question consiste notamment pour l'éditeur à allouer au club un certain nombre de jours de développement annuels pour satisfaire aux demandes d'évolution de la solution formulées par celui-ci. Une démarche intéressante et originale.

Le degré de partenariat entre un éditeur et son club est l'essence même de l’existence de ce dernier. « Un club nous apporte la vision « la vraie vie ». C'est un gage de consensus sur les nouveautés et une vraie source », estime Pascal Jouin, chef de produit Yourcegid Manufacturing PMI chez Cegid. Un partenariat facilité par la proximité de l'éditeur. Il est certain que vu de Seattle ou de San Francisco, le poids d'un petit club français sera bien léger. Encore que...

Car s'agissant des grands éditeurs internationaux, les clubs se forment parfois en réseau pour favoriser le dialogue, à l'instar du SUGEN (SAP User Group Executive Network), qui regroupe une vingtaine de clubs nationaux et représente aujourd'hui la majorité des utilisateurs de SAP dans le monde. On se souvient du poids qu'il a eu lors de l'épisode de l'augmentation des tarifs de maintenance, un poids suffisant pour faire plier l'éditeur.

À propos de SAP, l'USF (Utilisateurs Francophones de SAP) mène des travaux d'importance au travers de ses commissions, notamment sur les sujets chauds du moment, comme les audits de licences et les accès indirects, des sujets qui défrayent la chronique - souvent hélas judiciaire - dans de nombreux pays. En collaboration avec le CIGREF, il vient de publier un recueil de bonnes pratiques sur le sujet, un apport précieux pour les membres.

Des dénominateurs communs à tous ces clubs, donc, mais des modes de fonctionnement différents et des degrés de dépendance à l'éditeur variables. Mais l'utilité de ces clubs ne fait pas question : il suffit pour s'en convaincre d'imaginer ce que serait la vie sans eux. À plusieurs, on est toujours plus fort.

Pour en savoir plus :

- ERP SURVEY 2017 - Bilan et principaux ROI en 2017 ? - Dossier de recherche

- ERP SURVEY 2017 - Quelle satisfaction des utilisateurs - Dossier de recherche

- ERP SURVEY 2017 - Les enjeux et les attentes des entreprises - Dossier de recherche

Nos études sur les ERP - Gestion financière - Achats
 

Commentaires

Publier un nouveau commentaire