EDITO - Ne m'appelez plus BPM !

Pour tirer parti des nouveaux usages numériques (multiplication des canaux d’échange avec les clients, digitalisation croissante des processus commerciaux, progression de la mobilité, collaboration accrue avec l’écosystème…), les entreprises doivent faire évoluer leur proposition de valeur. Il leur faut dépasser les silos fonctionnels et organisationnels qui les entravent et repenser leurs processus métier, parfois de fond en comble. On ne s’étonnera donc pas de voir aujourd’hui la transformation numérique compter parmi les principaux déclencheurs des démarches d’amélioration des processus dans les entreprises (selon la dernière enquête BPM du CXP).

Apparues sur le marché il y a plus d’une dizaine d’années, les solutions de Business Process Management (BPM) présentent un bilan contrasté. Si elles adressent sur le terrain des problématiques extrêmement variées, si elles ont beaucoup évolué au niveau fonctionnel et ergonomique, si elles sont plus souples, plus faciles à utiliser, elles tardent cependant à s’imposer vraiment dans les entreprises comme un must have. Seul un tiers des entreprises françaises est équipé d’une solution de BPM alors qu’une forte majorité d’entreprises s’est engagée dans une démarche pérenne d’amélioration de ses processus métier. Parmi les principaux freins cités, le cloisonnement des organisations est un obstacle à franchir pour bien des entreprises déterminées à réussir leur transformation numérique.

L’utilisation des solutions de BPM devrait cependant s’étendre assez rapidement puisque 35% des entreprises non équipées envisagent de mettre en œuvre une solution de ce type à court terme quand le tiers déjà équipé prévoit d’en élargir le champ d’application. Au-delà des chiffres, des raisons substantielles plaident pour un développement de l’usage des solutions de BPM. D’une part, la transformation des processus métier amorcée par la mutation numérique exige des outils dédiés de gestion des processus. Par ailleurs, la grande variété des usages du BPM sur le terrain peut étonner. Si les solutions de BPM sont dans près de la moitié des cas utilisées pour traiter des processus cœur de métier, spécifiques de l’activité et du secteur de l’entreprise, elles traitent aussi dans une proportion encore plus forte les processus support : processus commerciaux ou relatifs à la relation client, processus financiers, activités liées aux Ressources Humaines, processus qualité, etc. A savoir des processus pour lesquels il existe déjà de nombreux progiciels sur le marché ! Ainsi le besoin de personnalisation des entreprises est important non seulement pour leurs processus métier mais également pour leurs processus support et – semble-t-il – les progiciels standard n’offrent pas assez de souplesse et de possibilité de personnalisation. Cette multiplicité des usages du BPM ne peut que favoriser la propagation de ses applications.

Parallèlement, le marché du développement spécifique a connu une très forte progression au cours des dernières années, passant de 43 milliards de dollars en 2011 à 136 milliards de dollars en 2015. Or le BPM constitue une sérieuse alternative au développement spécifique avec des avantages significatifs en termes de pilotage, de maintenance et d’évolutivité des applications générées. Les éditeurs de BPM ont vite perçu l’opportunité à saisir et fait évoluer leur proposition de valeur pour rendre leur solution plus agile, plus conviviale et approcher la promesse du zero code. L’argumentaire marketing évolue aussi et délaisse un peu l’acronyme BPM qui semble rebuter certaines entreprises pour se recentrer sur la génération d’applications… orientées processus.

Soutien de la transformation numérique, alternative au développement spécifique ou complément des progiciels en place, le champ de déploiement des solutions de gestion des processus métier est vaste. Avec l’acronyme BPM ou sans.

>> Pour en savoir plus sur cette thématique :
 
ETUDE COMPARATIVE - Gestion des Processus Métier - BPM

DOSSIERS DE RECHERCHE :

- GESTION DES PROCESSUS MÉTIER - 7 bonnes raisons d'utiliser une solution de BPM

- GESTION DES PROCESSUS MÉTIER - Le BPM pour quels processus ?

- GESTION DES PROCESSUS MÉTIER - Étendre ou refondre son SI métier : Développement spécifique ou BPM ?                                               

Commentaires

Publier un nouveau commentaire