INTERVIEW - Christophe Toum, Talend - « Le Data Management à l'heure du Cloud »

Talend présentait à Paris le 18 octobre 2018 sa plateforme Data Fabric version Fall ’18. A cette occasion Christophe Toum, Director of Product Management, et Laurent Bride, CTO de Talend, ont présenté ses nombreuses évolutions ainsi qu’un aperçu de la feuille de route du produit.

L’occasion de s’intéresser aux nouveautés de la plateforme et de les corroborer avec les attentes du marché exprimées par Auchan, un acteur important de la grande distribution présent sur cet évènement.

Avant de regarder en détail les principales nouveautés de cette version Fall ‘18, pouvez-vous nous présenter l’actualité de la société Talend, ainsi qu’une synthèse des sujets « tendances » dans le domaine de l’intégration de données ?

Christophe Toum. Talend est une société à l’origine française, spécialisée dans le Data Management, et désormais cotée au Nasdaq où seules deux autres sociétés françaises sont présentes aujourd‘hui. Le développement du logiciel est toujours principalement réalisé en France, à Suresnes et à Nantes, et nous recrutons régulièrement des compétences pour ces deux sites. Nous sommes 1 000 employés aujourd’hui, et nous avons réalisé 100% de croissance dans le Cloud entre 2017 et 2018. Des clients comme Domino’s Pizza ont pu bénéficier des apports de nos solutions entre 2008, date du démarrage de leur projet de transformation numérique et aujourd’hui. Désormais, les clients de Domino’s Pizza peuvent commander des pizzas depuis leur téléphone mobile, via des applications connues comme le réseau social Facebook, ou encore via des jeux vidéo Xbox ou Play Station. Présente sur plus de 85 marchés différents, la société Domino’s Pizza a vu sa valorisation boursière passer de 500 m€ en 2009 à 11 milliards en 2018.

L’année précédente Talend avait présenté de nombreuses nouveautés pour mieux gérer le volume et la diversité des données, avec des solutions relatives au Big Data et à la Data Préparation. Quelles sont pour vous les tendances fortes de cette année et que voyez-vous émerger en Californie là où désormais vos collègues ont déménagé ?

Christophe Toum. Nous sommes surpris par l’adoption très rapide du Cloud, nous orientons nos développements dans ce sens. Nos clients sont désormais multi-cloud, séparent le calcul du stockage et construisent des modèles hybrides lorsque leur SI Legacy est trop important pour migrer entièrement dans le Cloud. A ce titre, nous développons notre offre pour concevoir des solutions d’intégration de données d’entreprise, solutions communicantes séparant la conception de l’exécution, laissant les jobs Talend s’exécuter On-Premise, sur le Cloud ou dans des Conteners Dockers, selon le choix du client.

Revenons aux différentes annonces de cette version Fall ’18 qui sont nombreuses, je pense entre autres au Data Catalog et à la gestion des APIs. L’année 2018 a été riche en règlementations, par exemple le Règlement Général sur la Protection des Données. Cela a-t-il accéléré la sortie du Talend Data Catalog ?

Christophe Toum. Le Data Catalog automatise l’exploitation des métadonnées, ce que certains appellent ‘Data on Data’ : exploration des données, profiling, échantillonnage, catégorisation, découverte de relations et enrichissement. Jusqu'à 80% des informations associées aux données sont documentées automatiquement et tenues à jour grâce à l’analyse sémantique et au Machine Learning. Il est possible d’aider la reconnaissance automatique en enrichissant des dictionnaires métier, ‘Dictionary services’ chez Talend ou encore ‘Tag pack’ chez d’autres éditeurs. A noter que Talend fournit en standard plus de 200 Dictionary prêts à l’emploi.
 

Talend Data Catalog, source : illustration Talend 2018

Les métadonnées sont très utilisées sur les plateformes modernes. Elles aident à la traçabilité des données, à leur accessibilité, ainsi qu’à la Data Gouvernance. Ces métadonnées facilitent l’accès en Self-Service aide la Data Préparation, participe à l’efficacité des moteurs de recherche et à la supervision des traitements (le monitoring). A terme, elles seront utilisées par les outils de Business Intelligence en Self-Service et permettront de publier des catalogues de données à usage interne et aussi externe pour les Clients ou les Fournisseurs de l’entreprise. L’interface Web de Talend Data Catalog propose une interface plein texte à la Google Search très intuitive et est particulièrement puissante. Pour découvrir toutes les fonctionnalités proposées par le Data Catalog, je vous invite à parcourir le descriptif sur notre site ici.

Cette nouvelle version Fall ’18 fait aussi la part belle à la gestion des APIs. Les Application Programming Interface (API) permettent d’ouvrir les systèmes d’information aux outils tiers et facilitent les échanges de données.

CT. Talend Cloud API Services est né du rachat l’année dernière de Restlet, un spécialiste de la gestion des API dans le Cloud. C’est un produit majeur. C’est pour cela qu’avec Laurent Bride nous avons pris le temps d’une démonstration de la console d’administration, le Talend API Designer, ainsi que de l’assistant utilisé pour tester et enchainer les appels d’APIs, Talend API Tester. Le produit est très complet et génère le squelette d’implémentation de l’ensemble des composants de l’API.

Les prochaines architectures IT seront demain très dépendantes des réseaux, des Cloud publics comme privés et devront composer avec des architectures hybrides. L’API sera le ciment entre tous ces éléments. Couplés à des fonctionnalités serverless - capacité des jobs Talend à s’exécuter à distance, dans un Cloud avec une facturation à l’usage et à la seconde près - le paysage de la Data Intégration du futur se dessine maintenant.

 
Talend Cloud API Services, source : illustration Talend 2018

 

Stéphane Duarte, IT Director, et Simon Milléquand, Team Leader chez Auchan Retail sont venus présenter la plateforme mondiale d’échange de données du groupe, bâtie en partie sur la solution Talend Data Fabric. Pour bien comprendre le contexte métier, Stéphane Duarte et Simon Milléquand nous présentent dans les grandes lignes la société Auchan Retail.

Stéphane Duarte et Simon Milléquand [Auchan Retail]. En 2017, Auchan Retail est le treizième distributeur alimentaire mondial, et le sixième distributeur alimentaire français. Auchan Retail est aussi le 35e employeur mondial ainsi que le 1er employeur étranger en Chine et en Russie. Désormais une grande partie du chiffre d’affaires d’Auchan Retail est réalisé en dehors de l’hexagone. Les échanges de données sont nombreux et s’accélèrent avec la transformation numérique de l’entreprise. La « Customer Journey » d’un Physical Retailer, mixte aujourd’hui les contraintes de la distribution en magasin, de l’e-commerce, du m-commerce, du Click & Collect, le tout résumé aujourd’hui dans le trigramme O2O (Online to Offline). Le système d’information lui aussi se transforme : plus ouvert, plus agile, plus international. Trois grands principes guident cette transformation : le 100% mobile, le 100% Cloud et le 100% API. Afin de rationaliser les coûts d’usage et d’exploitation, de nombreux arbitrages ont été réalisés. Tout d’abord, il a fallu déterminer une pile applicative la plus homogène possible à travers l’ensemble des pays où l’entreprise est implantée. En ce qui concerne le choix de la brique d’intégration de données, le choix s’est porté sur Talend Data Services. Les critères de choix ont été les suivants : Talend Data Services a été jugée plus simple en environnement batch comme en environnement temps réel et synchrone, proposant une plus grande polyvalence pour couvrir les différents cas d’usages. Le choix d’un Cloud public (Azure), d’un Cloud privé (OVH) et d’un cloud Big Data (GCP) pour répartir les différents usages a aussi été entériné.

La plateforme d’échanges est complexe et gère, pour le moment, plus de 300 flux une majorité en temps réel et certains en batch. La partie organisationnelle du projet est elle aussi complexe dans un environnement multiculturel et multilingue. La plateforme d’intégration est proposée sous forme de services et n’est pas imposée aux différents pays. Localement, les équipes sont formées pour développer elles-mêmes leurs flux. L’équipe Corporate (en expertise sur le domaine) se charge de la promotion des patterns d’intégration, des formations (plus de 100 jours de communication/ formation à dispenser en 2018), de la gestion de la sécurité, et si souhaité, de la revue du code écrit dans les pays. Forte de son expérience, l’équipe Echange améliore sans cesse son service et son offre pour être plus efficace. Par exemple, le déploiement d’un nouveau pays est passé de 6 mois à 4 semaines. La feuille de route est encore bien chargée pour 2019 : intégration et livraison continues (IC/DC) pour augmenter la réactivité, Chaos Monkey pour renforcer la résilience, conception de micro-services et mise en place de composants Dockers pour augmenter la réutilisabilité.

Document associé aux API's - Quand doit-on mettre en place une plateforme d’API Management ?

Commentaires

Publier un nouveau commentaire