Un nouvel ERP Full SaaS arrive en France par Cegid

L’arrivée des nouveaux actionnaires il y a déjà 3 ans a dopé les ambitions de Cegid ! La stratégie, clairement annoncée par la direction, passe par des acquisitions significatives pour renforcer les différentes offres du groupe. A en croire les dernières  opérations, l’ERP occupe désormais – et c’est nouveau – une place importante dans la stratégie de l’éditeur. 
 
Avec le rachat de Loop Software fin 2018, Cegid a renforcé son activité dans le secteur de la Finance. Cette solution de gestion comptable a été développé avec le soutien de KPMG et lancée en 2012 pour équiper notamment les TPE et les petites PME. 
 
Outre l’acquisition fin 2017 de Cylande, son principal concurrent français également présent à l’international avec des solutions de gestion spécialisées pour le retail, l’acquisition la plus significative concerne un autre éditeur français, d’ERP cette fois, c’est Qualiac. Géographiquement voisin du lyonnais Cegid, Qualiac fêtera ses 40 ans cette année et a toujours commercialisé une offre ERP, orientée Finance, et qui cible en particulier les organisations complexes grâce notamment à sa grande profondeur fonctionnelle. 
 
Cegid entend profiter de l’expertise de Qualiac dans les approches sectorielles, les achats…, mais aussi dans son savoir-faire en termes de distribution indirecte. Cette opération permet à Cegid de positionner un ERP auprès des ETI et des grands comptes, segments qu’il occupait jusqu’à présent, certes, mais avec ses offres de consolidation, de reporting et de fiscalité (Etafi et Altaven), pas avec un ERP. L’acquisition de Qualiac confirme donc la stratégie de Cegid de renforcer sa position à la fois auprès des ETI et des grands comptes mais aussi sur les domaines financiers.
 
Avec Loop Software et Qualiac, Cegid a donc renforcé son offre sur les segments des TPE et des grands comptes. Entre les deux, c’est-à-dire pour les mid-market, Cegid a joué une autre carte : plutôt que de racheter un éditeur d’ERP, Cegid a obtenu un contrat d’exclusivité pour la distribution en France de la plateforme xRP d’Acumatica. Cet accord est signé pour une vingtaine d’années au moins. Acumatica est l’éditeur d’une plateforme très récente et SaaS (xRP), distribuée depuis 2008, exclusivement en indirect, c’est-à-dire via des partenaires chargés d’enrichir la plateforme.
 
Cegid embarque en OEM cette nouvelle plateforme et prend à son compte sa localisation pour la France (traduction, taxes, aspects règlementaires …). Le principe est simple : Cegid dispose des codes sources et peut surcharger la plateforme Acumatica en y ajoutant des fonctionnalités qu’il estime utiles. L’ensemble est packagé et forme Cegid XRP FLEX, le nouvel ERP Cloud de Cegid distribué avec son PaaS sur l’infrastructure Microsoft Azure.

Cegid XRP FLEX est destiné dans un premier temps au secteur du tertiaire sur le segment du mid-market. Une version proposant des fonctions de gestion financière et de gestion commerciale sera disponible à partir du 19 Juin 2019 en France. A court terme, des fonctions de CRM et de gestion d’affaires seront lancées et les partenaires pourront développer, sous le contrôle de Cegid, de nouvelles fonctionnalités pour éventuellement verticaliser l’ERP. La gestion de production, qui existe aux USA, pourrait un jour être proposée en France.
 

Au-delà de son modèle de distribution (100% indirecte), la philosophie de cette nouvelle offre semble intéressante à plusieurs niveaux.
 
Tout d’abord, il s’agit d’un ERP réellement et exclusivement déployé en SaaS, et multitenant. Grâce à son ouverture technologique, il est hébergé sur AWS aux Etats Unis et sur Microsoft Azure en France. 
La distribution 100% indirecte favorise la contribution de l’écosystème et l’enrichissement de la Market Place. Cette approche favorise l’adéquation aux besoins sectoriels.  
La plateforme est récente et a déjà rencontré un grand succès aux Etats Unis comme à l’international. Acumatica a connu une expansion géographique rapide grâce à différents partenariats avec des éditeurs régionaux, comme Cegid, leader sur leur marché et souhaitant se renforcer sur l’ERP mid-market. 
D’après les chiffres annoncés par Acumatica, la croissance de son chiffre d’affaires est impressionnante puisqu’elle est de +100% en 2015, +93% en 2016, + 144% en 2017 et + 88% en 2018. Acumatica compterait aujourd’hui plus de 5200 clients. 
Le succès de cette plateforme s’explique par sa modernité technologique mais aussi par sa philosophie : La plateforme revendique une ergonomie intuitive, une simplicité d’usage, une évolutivité basée sur le modèle SaaS, mais aussi une ouverture vers l’entreprise étendue et communicante. D’ailleurs, le X de xRP symbolise cette ouverture, matérialisée par des API qui assurent de surcroit une connectivité native avec les principales solutions internationales.  
Enfin, la facturation est très différenciante et même disruptive ! Il s’agit d’une facturation à l’usage, indexée sur la consommation réelle de l’entreprise. Par exemple, une PME qui édite mensuellement 3000 factures devra s’acquitter d’un loyer de l’ordre de 700 € par mois… sans limite d’utilisateurs. En effet, l’idée est de partager l’ERP avec le plus grand nombre d’utilisateurs, sans coût supplémentaire.

Le lancement de Cegid XRP Flex donne l’occasion à l’éditeur de renommer sa gamme ERP : 

Cegid XRP Ultimate pour les grands comptes (ex-Qualiac),
Cegid XRP Flex pour le mid market (plateforme d’xRP Acumatica),
Cegid XRP Sprint pour les petites PME et les TPE qui regroupe les produits  Yourcegid PMI et Yourcegid Y2.

L’arrivée de cette offre devrait avoir un impact fort sur le marché français, à condition que Cegid réussisse à recruter ou à former des partenaires capables de prendre en main cette offre SaaS, d’en tirer profit et d’en démontrer la valeur ajoutée à leurs clients. Car si l’offre d’Acumatica a déjà fait ses preuves à l’international, le marché français doit encore gagner en maturité sur le SaaS. Comme le montrent les chiffres de notre enquête de satisfaction annuelle (ERP Survey), l’adoption du SaaS progresse chaque année mais les entreprises expriment clairement le besoin d’être accompagnées et rassurées dans leur projet de transformation numérique dont l’ERP est souvent le pilier central. 

 

Commentaires

Publier un nouveau commentaire