GESTION DES TEMPS - Nouvelles tendances - Dossier de recherche

Gérer les temps dans les entreprises est une problématique qui depuis de nombreuses années intéresse la Direction et les managers. Que ce soit dans le domaine de la production, du service ou du secteur public, tous les secteurs d’activités en fonction de leur taille sont intéressés.

Ce dossier de recherche, issu de l’étude réalisée sur le marché des logiciels de Gestion des Temps, propose un état des lieux synthétique des grands points clefs à connaître. L’analyse de quelques acteurs représentatifs de ce segment a en effet permis d’identifier les grandes tendances à retenir sur les plans commercial, technique et fonctionnel.

Le marché de la gestion des temps est un marché qui se concentre et reste dynamique avec l’arrivée de start-ups et d’acteurs étrangers.

Côté technique, ce secteur, comme de nombreux domaines fonctionnels se transforme en technologie SAAS et améliore l’interface utilisateurs.

Enfin, ce domaine couvre six grandes fonctionnalités : la gestion des pointages, des absences, des activités, la planification manuelle, la planification par optimisation des horaires et la gestion des accès. Après une phase de contrôle et de vérification pointilleuse des temps passés, les outils enrichissent leurs fonctions d’écrans de partages d’informations et de plus en plus, donnent la possibilité aux salariés de communiquer leurs desiderata.

SOMMAIRE
LES ÉVOLUTIONS COMMERCIALES
1. Des partenariats et des rachats importants
2. Internationalisation et solutions multilingues
3. Des offres de service plus structurées
LES INNOVATIONS TECHNIQUES
1. Généralisation des fonctionnalités mobiles
2. Présence accrue du « libre », du multi SGBD et des web services
3. Passage de l’Internet/Intranet aux autres technologies plus innovantes
4. Autres domaines techniques
LES INNOVATIONS FONCTIONNELLES
1. Des fonctionnalités enrichies
2. Des plannings plus conviviaux et des outils de restitution plus riches
3. Une planification des vacations et des plannings par poste
CONCLUSION