L'ERP sait-il vraiment gérer la fonction achat ? - Dossier de recherche

La profitabilité d’une entreprise passe souvent par les performances de son service Achat. Cette fonction concerne toutes les entreprises publiques et privées, et s’appuie depuis longtemps sur des logiciels permettant d’automatiser tout ou partie du processus.

Ces logiciels proposent une couverture fonctionnelle plus ou moins complète et sont de différentes natures. Ils répondent néanmoins tous aux mêmes attentes principales.
La réduction des coûts et le respect des délais sont les principaux objectifs de la fonction Achat. Selon le secteur d’activité de l’entreprise, le sourcing peut contribuer notablement à l’innovation et à la différenciation de l’offre d’une entreprise. Au niveau stratégique, la gestion des fournisseurs joue, dans certains cas, un rôle important pour la maîtrise des risques.

Il existe plusieurs types d’achats et de nombreuses fonctions interagissent pour assurer la gestion du processus achat dans son ensemble (Finance, Logistique, Production). Les entreprises de petite taille peuvent gérer leurs achats manuellement ou via Microsoft Excel mais c’est l’ERP qui est le plus souvent utilisé.

Les ERP offrent en effet de nombreuses possibilités grâce à la centralisation des données provenant de sources diverses, mais leur couverture fonctionnelle ou leur rigidité limitent parfois leur pertinence, tout au moins s’il s’agit de déployer la fonction Achat en totalité dans l’ERP.

Pour pallier les limites de l’ERP, les entreprises les plus exigeantes dans ce domaine peuvent intégrer des logiciels dédiés pour gérer une ou plusieurs fonctions du processus achat.

Ce dossier décrit le périmètre généralement couvert par l’ERP et identifie les principaux apports des logiciels dédiés.

SOMMAIRE
- LA FONCTION ACHAT
- L’ERP GÈRE LA FONCTION ACHAT MAIS PRÉSENTE DES LIMITES
- LES AUTRES LOGICIELS POUR GÉRER LES ACHATS
- LES TENDANCES