SOCIAL RH - Pourquoi les progiciels RH devront prendre en compte la Qualité de Vie au Travail – Dossier de recherche

Le coût du stress est valorisé par de nombreuses études qui mettent en avant l’augmentation de l’absentéisme, la baisse de la motivation, la perte de repères, la diminution de la productivité, ….

Le stress génère des comportements nocifs pour les individus, compliqués pour l’entreprise et gênants pour la société. Le sujet prend de l’ampleur. De nombreux chercheurs en neurosciences comme Joe Dispenza publient des études sur ce sujet.

Si on n’y prend pas garde, les complications dues aux stress sont nombreuses. 5 à 10% (selon les études) de la population mondiale active est sous la menace d’un « burn-out ». Les termes « Brown-out » (perte de sens au travail) et « bore-out » (ennui au travail) définissent ces complications qui concerneraient plus de 30% de la population active.  

Ce dossier de recherche se propose de répondre à la question : pourquoi les progiciels RH devront prendre en compte la Qualité de vie au Travail (QVT).

SOMMAIRE
- LA QVT S’INSCRIT DANS LA STRATÉGIE DES RH
- DE NOUVELLES FONCTIONNALITÉS QVT PRISES EN COMPTE AU SEIN DES SERVICES RH
- LA TECHNOLOGIE FACILITÉ LA TRANSMISSION D’INFORMATIONS QVT AU NIVEAU INDIVIDUEL
- CONCLUSION
- ANNEXES FICHES EDITEURS