Edito - IA et secteur public : ne laisser personne au bord du chemin